Sélectionner une page
Journée Internationale Des Droits Des Femmes : portrait de la Présidente de la Ligue Corse de Taekwondo

Journée Internationale Des Droits Des Femmes : portrait de la Présidente de la Ligue Corse de Taekwondo

Nathalie GUYONVARHO, Présidente Ligue Corse de Taekwondo

Nathalie GUYONVARHO, Présidente Ligue Corse de Taekwondo

 

Pour la Journée Internationale Des Droits des Femmes, nous mettons à l’honneur le portrait d’une femme appartenant au monde du sport insulaire. Nous vous présentons aujourd’hui  Nathalie GUYONVARHO, Présidente de la Ligue Corse de Taekwondo. Une femme naturelle qui s’est montrée modeste et bienveillante tout le long de notre entretien. Nous vous la faisons découvrir en quelques questions:


 

Bonjour Nathalie, présentez-vous (nom, prénom, profession, passions, vos associations…) 

Bonjour, Nathalie GUYONVARHO. Dans la vie je suis auto entrepreneur.  Mes passions sont la musique, le sport et le travail manuel en général. Dans le monde associatif, je suis Présidente du club des Dragons Bleus (Taekwondo) depuis 15 ans et Présidente de la Ligue Corse de Taekwondo depuis 12 ans.

 

 En trois mots, décrivez votre rôle et pourquoi la Ligue Corse de Taekwondo ? 

En trois mots : supervision, garant et application. J’ai fait partie de plusieurs associations au cours de ma vie, mais la pratique de ce sport de mes enfants m’a amené à m’investir au départ dans le club puis au niveau régional.

Que préférez-vous dans ce poste?

Je n’ai pas de préférence particulière. J’ai débuté comme secrétaire puis responsable de l’arbitrage. Lorsque j’ai pris la fonction de Présidente j’ai continué à m’investir et à trouver des solutions pour apporter un équilibre dans cette ligue.

Selon vous, quelles sont les principales qualités pour remplir cette fonction ?

C’est une question pas facile ! Certains diront des diplômes d’autres des connaissances sur toute l’histoire de ce sport…. Moi je dirai qu’il faut de l’écoute, de la bienveillance et de la patience ! On continue d’apprendre toute sa vie… donc je n’ai pas encore fini mon apprentissage !

À quoi ressemble une journée dans la peau d’une présidente de ligue en statut bénévole ?

Beaucoup de lecture sur les différentes lois, des coups de téléphone, des dossiers à préparer mais aussi beaucoup de discussion avec des collègues. Être toujours à l’écoute des demandes ou des interrogations et essayer d’apporter une solution.

Quels sont les défis associatifs actuels que vous rencontrez en tant que présidente de Ligue ?

Ils sont nombreux ! Faire qu’il y ai une entente cordiale entre les différents clubs, soutenir les projets, et en même temps travailler sur une relance qui sera difficile pour septembre prochain.

Quel est votre plus bel accomplissement en tant que présidente ?

Je ne considère pas que cela est mon accomplissement ! C’est tout une équipe ! C’est à eux qu’il faudrait poser la question ! Si je devais répondre pour eux, je pense qu’ils diraient sans conteste un certain équilibre dans notre ligue.

Une anecdote qui a marqué votre esprit durant vos mandats (un bon souvenir par exemple) ?

Un jour, nous invitons un grand maître coréen à venir nous aider pour une compétition et comme tout le monde le sait, j’ai beaucoup de mal avec les noms des gens ! Je demande à mon secrétaire à quoi il ressemble pour aller le chercher à l’aéroport, il me dit : c’est le sosie de Bruce Lee… Ok, pendant tout le trajet je me répète son nom dans ma tête… Pour ne pas l’oublier. Arrivée à l’aéroport, je vois le grand maître, je m’approche et là je lui dis : « Bonjour Monsieur Bruce Lee ». Il a tellement rigolé, qu’il m’a pris dans ses bras, en me faisant la bise et me disant : « Enfin une vraie fan ! ». Depuis à chaque fois que je le vois, il me présente en disant c’est ma fan !

Si vous deviez choisir un mentor, n’importe qui, qui serait cette personne ?

Un mentor ? Non mais plutôt un exemple Rosa Parks ! Une femme qui a marqué l’histoire par son courage. Une femme qui a démontré que tout pouvait arriver. Aujourd’hui les gens oublient souvent que nous sommes tous pareils et peu importe la couleur de notre peau. Nous vivons sur la même planète.

Quels conseils donneriez-vous aux nouvelles recrues ?

Restez vous-même ! Ne pas hésiter à dire qu’on ne sait pas, continuer à demander des conseils et ne pas juger les gens avant de les connaitre !

Dans 10 ans où vous imaginez vous ?

Aucune idée ! Le temps me le dira ! Tant que je pourrais, j’aiderai toujours au sein d’une association quelque qu’elle soit. Pour moi c’est une petite contribution et tout le monde devrait le faire à un moment de sa vie. C’est important je trouve.

 

Merci Nathalie pour votre franchise et votre naturel. Nous vous souhaitons une bonne Journée Internationale Des Droits Des Femmes !

FRÉDÉRIC KOWAL : À LA CONQUÊTE DU RECORD AU CHAMPIONNAT DU MONDE D’AVIRON INDOOR

FRÉDÉRIC KOWAL : À LA CONQUÊTE DU RECORD AU CHAMPIONNAT DU MONDE D’AVIRON INDOOR

 

Mercredi 24 Février 2021 à 13h41, Frédéric Kowal s’élancera dans les locaux du CROS de Corse à Ajaccio pour la finale des championnats du monde d’aviron en salle 2021 pour l’épreuve du 2000m.

La course en direct : retrouver le lien de diffusion de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron (FISA) sur la page Facebook de Frédéric Kowal et assister à la course depuis chez vous !

 

J-1 AVANT LE GRAND DÉPART 

Dans le milieu de l’aviron depuis de nombreuses années après avoir découvert la discipline à la télévision lors des JO de Moscou en 1980. Habitant à l’époque à Nogent sur Seine, il rejoint alors le club local d’aviron. Il y collectionne rapidement les victoires et intègre l’équipe de France.

Aux Jeux Olympiques d’été de 1996 à Atlanta, il remporte la médaille de bronze en «deux de couple» avec Samuel Barathay. En 2000, aux JO de Sydney, avec Adrien Hardy, il se classe septième de cette même épreuve.

Pratiquant aussi l’aviron indoor, il s’y illustre. Installé en Corse, à Alata, depuis 2013, Frédéric Kowal nous à livré la veille ses ressentis avant le départ de sa course.

 

Comment vous sentez-vous pour l’épreuve de demain ?

« Je me sens comme une personne qui va taper 2 kilomètres sur une machine à ramer. Je me sens très bien niveau préparation et je suis très motivé pour faire une grosse performance demain. »

 

Justement parlez-nous de votre préparation, combien de temps avez-vous consacrés à la préparation de cet événement ?

« Pour tout vous résumer, je suis sur le sujet depuis le mois de septembre. En sachant que l’année dernière, j’étais déjà dans la préparation pour cette année précise. Alors ça ne date pas de maintenant. Ça dure depuis un an et demi, mais c’est depuis le mois de septembre je m’entraine plus spécifiquement. »

 

Depuis le mois de septembre vous êtes donc rentré dans une préparation plus spécifique ?

« Complètement. Une préparation qui regroupe une préparation physique mais également une préparation psychologique et tout ce qui s’en suit. Avec surtout un gros travail de réflexion par rapport à l’entrainement en corrélation avec mon âge. Car on a plus vingt ans et cela demande beaucoup de préparation. On ne récupère pas pareil après une séance et on ne s’entraine pas comme un jeune de vingt ans. »

 

La préparation est plus longue par rapport aux plus jeunes, vous aviez pris en compte ce paramètre ?

« J’ai vraiment anticipé depuis un an demi. Je n’ai rien mis au hasard. Et aujourd’hui ça se voit puisque j’ai déjà fait deux records de France sur deux épreuves et je compte bien en faire un troisième demain pour le nouveau record de France. À mon avis, si c’est un nouveau record de France, je ne serai pas loin du podium. »

 

Demain c’est donc l’objectif fixé ? Le record de France ?

« Dans tous les cas, demain l’objectif c’est le record de France. »

 

Vous craignez quelques participants en particulier ?

« Avec les 6 premiers coureurs, nous devrions nous tenir à 4 secondes d’écart. La course va être très serrée. Il faut savoir qu’au début, au mois de novembre, nous étions une centaine de participants pour les sélections. Aujourd’hui nous ne sommes plus que dix. Sur les cinq continents, ils ont qualifié les premiers et après les cinq meilleurs temps. Il ne fallait donc pas se manquer lors de la compétition ! »

 

Vous n’avez pas trop de pression pour demain ? De plus que le format est particulier cette année.

« Pas de stress au contraire. C’est un immense plaisir de faire cette compétition ! J’espère qu’internet fonctionnera à son maximum et que je ne vais pas louper ma course !

J’ai l’habitude de faire de telles courses, je sais qu’il ne faudra rien lâcher, qu’il ne faudra pas partir trop vite et partir dans le bon tempo. C’est quelque chose que j’ai beaucoup travaillé dernièrement. Surtout, il ne faudra pas lâcher les concurrents, que je ne connais pas plus que ça malheureusement. Mais c’est une course où tout est possible. »

 

Un dernier mot ?

« Si je peux faire le doublé demain ça sera très bien pour le monde de l’Aviron mais notamment, pour Ajaccio et la Corse. Car c’est quelque chose d’exceptionnelle, ces courses de rassemblements virtuels, j’avoue c’est incroyable. D’autant plus que les concurrents qui sont en face ne sont pas des « petits ». Ce sont des personnes très entrainées, avec la présence d’anciens sportifs et d’anciens rameurs. »

 

Nous vous envoyons toutes nos bonnes ondes pour un record ! Merci Frédéric Kowal pour votre temps. Nous vous suivrons de notre téléphone et notre ordinateur et vous souhaitons une bonne course !

 

 

Toute la course sera en direct !  Vous pouvez retrouver le lien de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron (FISA) sur la page Facebook de Frédéric Kowal et assister à la course depuis chez vous !

 

 

Les dispositifs d’aide en faveur du sport de la Collectivité de Corse

Les dispositifs d’aide en faveur du sport de la Collectivité de Corse

 

La Collectivité de Corse dédie une page internet regroupant les différents dispositifs d’aide en faveur du sport :

Ce dispositif, doit répondre aux besoins des acteurs dans les meilleur délais et doit pouvoir intégrer la possibilité d’affecter aux acteurs des aides «sur mesure», venant compléter si nécessaire les aides de droits commun et autres fonds liés à la crise.

Cette aide vise à soutenir, à l’échelle du territoire, le développement des disciplines sportives. Le projet de développement de l’activité devra notamment comporter des objectifs d’amélioration qualitative et quantitative des services et activités proposés aux clubs et pratiquants.

 

 

 

 

 

 

Rendez vous sur le site internet de la Collectivité de Corse pour plus d’informations 

Fonds MAIF – Pour l’Éducation 2021

Fonds MAIF – Pour l’Éducation 2021

 

Le Fonds MAIF pour l’Education revient pour une nouvelle édition. 

 

Ce fonds a pour objet de financer, directement ou à travers des organismes à but non lucratif, des actions d’intérêt général favorisant l’accès à l’éducation pour tous. 

Pour son appel à projets 2021 le Fonds MAIF pour l’Education veut encourager et faire émerger des initiatives favorisant le partage de la connaissance.

L’appel à projets vise à récompenser des initiatives militantes en faveur du partage de la connaissance dans une optique sociale, éducative, culturelle, numérique, écologique, solidaire ou citoyenne. Ces actions concernent prioritairement un public défavorisé du fait par exemple d’un handicap ou d’une situation sociale difficile.

 

Dossier de candidature 2021 FME MAIF

 

Vous trouverez en PDF le dossier de candidature, le règlement ainsi que le site internet précisant toutes les modalités. 

 

Références :

Site internet MAIF :
https://entreprise.maif.fr/engagements/education-prevention/fonds-maif-pour-leducation

Rapport activités fonds éducation MAIF 2019
https://entreprise.maif.fr/files/pdf/FME/rapport-activites-fonds-maif-education-2019.pdf

 

PARTENAIRE – Haute Distinction pour Antoine Jean GIANNETTI

PARTENAIRE – Haute Distinction pour Antoine Jean GIANNETTI

Gianetti - SNSM

Le CROS Corse félicite son ami et partenaire de longue date, Antoine-Jean Giannetti, acteur majeur de la SNSM en Corse, pour sa nomination dans l’Ordre National du Mérite Maritime, avec élévation au grade de « Chevalier de l’Ordre du Mérite Maritime » par décret ministériel en date du 27 Janvier 2021.

Cette haute distinction récompense sa valeur professionnelle et son engagement de plus de 25 ans dans la mission de service publique relative au Sauvetage en Mer.

Félicitations.